Sepia, le remède homéopathique typiquement féminin

Sepia officinalis, ou Seiche est un animal de la classe des mollusques qui possède un petit sac ou poche contenant un  liquide brun presque noir.
Dans une situation de poursuite et de stress, la seiche projette ce liquide, ce qui permet de troubler l’eau et d’ainsi échapper à son ennemi.
Grâce à des expériences effectuées par Hahnemann, on a pu constater que le Sepia introduit dans l’organisme humain n’était pas un remède inerte.

 

 Indications
Sepia officinalis dispose d’un champs d’action important dans les sphères gynécologiques et urinaires.
Il peut être conseillé en cas de:
– mycoses vaginales;
– syndrome prémenstruel;
– nausées matinales durant la grossesse;
– constipation et hémorroïdes (durant la grossesse);
– syndrome dépressif du post-partum (baisse de moral qui peut apparaître pars l’accouchement)
– ménopause, surtout chez des femmes pâles et souffrant de bouffées de chaleur;
– infections urinaires.
Sepia officinalis est un remède de références dans de nombreux problèmes sexuels:
– éréthisme sexuel;
– coït accompagné d’intense fatigue (plutôt chez l’homme);
Sepia officinalis peut également être conseillé en cas de soucis neuro-endocriniens avec:
–  asthénie générale;
– baisse de moral, replis sur soi;
– angoisse, tristesse.
Conseils d’utilisation:
En fonction du dysfonctionnement et des symptômes associés, on pourra utiliser Sepia officinalis:
– 5CH: en cas de symptômes locaux (3 granules 3 fois par jour en dehors des repas);
– 9CH: en cas de symptômes généraux (3 granules 3 fois par jour en dehors des repas);
– 15CH: chez des personnes présentant une sensibilité exacerbée notamment du point de vue nerveux (3 granules 3 fois par jour en dehors des repas).
Sources:
Matière médicale homéopathique – Dr Périchon-Bastaire – Dr Demarque